Nutriments végétaux

Azote    |    Phosphore    |    Potassium    |    Nutriments secondaire et micronutriments    |    Chaulage

Toutes les plantes ont besoin d’éléments minéraux pour se développer. Elles puisent ces éléments nutritifs essentiels par leurs racines en même temps que l’eau. Le manque d’éléments suffit à limiter la croissance de la plante.

Les sols sont incapables de fournir sans apport complémentaire les ingrédients nécessaires à la production actuelle de biens alimentaires. Il est donc indispensable d’apporter aux sols cultivés des matières fertilisantes. Les sols pourront ainsi durablement nourrir les plantes qui seront elles-mêmes consommées par les animaux ou les hommes. Nous connaissons aujourd’hui 17 substances nutritives essentielles, subdivisées en macronutriments, nutriments secondaires et micronutriments, selon la quantité nécessaire à une plante pour pouvoir se développer efficacement.


Source : Fertilizers Europe
  Les macronutriments sont :
  • le carbone (C), l’oxygène (O), l’hydrogène (H), l’azote (N), le phosphore (P) et le potassium (K).
  • Les nutriments secondaires sont le calcium (Ca), le magnésium (Mg) et le soufre (S).
  • Huit autres éléments sont aujourd’hui reconnus comme micronutriments essentiels : le molybdène (Mo), le nickel (Ni), le cuivre (Cu), le zinc (Zn), le manganèse (Mn), le bore (B), le fer (Fe) et le chlore (Cl).

Tous ces éléments jouent un rôle fondamental dans les réactions enzymatiques telles que la photosynthèse et la diazotrophie. Le déficit de l’un de ces éléments peut entraver le développement de la plante, même lorsque les autres éléments sont présents en suffisance. Un équilibre qui concerne les quantités absolues tout autant que les proportions sous-jacentes. En cas de carence ou de déséquilibre dans la nutrition des plantes, des phénomènes tels que la coloration des feuilles sont susceptibles d’apparaître.


    L’hydrogène, l’oxygène et le carbone sont des nutriments qui viennent rarement à manquer en Belgique. Ce qui n’est pas le cas de l’eau dans de vastes régions du monde. Il convient alors d’amener l’eau directement aux plantes (irrigation) ou de leur apporter des minéraux en supplément de l’eau (fertigation). Les plantes vont puiser ces éléments directement dans l’eau (H2O) et dans l’air grâce au dioxyde de carbone (CO2). Pour ce qui concerne les 14 autres éléments, les plantes les absorbent dans le sol au moyen de leurs racines. Et dans certaines cultures, comme la fruiticulture, les minéraux sont administrés par pulvérisation foliaire. Ce sont surtout des éléments comme l’azote, le phosphore et le potassium que les plantes vont puiser en grande quantité dans le sol. Voilà pourquoi, en pratique, la fertilisation consiste à fournir aux plantes des engrais minéraux contenant principalement ces 3 nutriments.