Engrais minéraux




Source : Fertilizers Europe
  Comme l’homme et les animaux, les plantes ont elles aussi besoin de se nourrir pour grandir et vivre. Leur alimentation est toutefois très différente de la nôtre. Pas de pizza Hawaï, de bar de mer cuit sur la peau, de légumes d’été confits ou encore de crumble d’olives avec sel au citron vert. Non, les plantes suivent un régime alimentaire bien plus simple : eau (H20), carbone (CO2), oxygène (O2 dans l’air et le sol) ainsi qu’une foule de minéraux. Les plantes ou les communautés végétales sauvages s’adaptent à ce qu’elles trouvent dans leur environnement. Les orties, par exemple, poussent sur un sol très organique. Les plantes du désert, dans des endroits très secs.

Néanmoins, pour produire une nourriture végétale suffisamment abondante et de qualité, l’homme a appris il y a plus de 10 000 ans à « donner un petit coup de pousse » aux cultures, en les soumettant à un régime alimentaire optimal et en mettant à leur disposition des réserves de nourriture. Voilà pourquoi nous parlons aujourd’hui d’« aliments végétaux », de « nutriments » ou d’« engrais » (fertilizers en anglais) : il s’agit d’ajouter des minéraux dans le sol pour le rendre plus fertile afin de garantir une croissance optimale des cultures. Ces minéraux peuvent être ajoutés sous leur forme la plus pure (souvent des sels) ou sous une forme organique (p. ex. compost ou restes de végétaux ou d’animaux).